Revenir

Les experts

Comme on ne savait pas tout, on a appelé les pros (pour être sûrs...)

L'hydratation des plus petits

18 7 341

L'arrivée d'un enfant est souvent un bouleversement et surtout une inconnue.

L'hydratation des plus petits

Comment l'hydrater ? En quelle quantité ? Hélène Lasry, Médecin nutritionniste à Paris et spécialiste de la petite enfance répond à vos questions.


Quels sont les besoins hydriques des nourrissons ?
Si le corps d’un adulte est composé à 60% d’eau, celui d’un nouveau-né l’est à 75%. Du coup, ses besoins en eau sont importants (proportionnellement, 3 à 4 fois ceux d’un adulte !).
Normalement, le lait maternel tout comme les préparations pour les nourrissons, majoritairement composés d’eau, suffisent à l’hydrater.
Mais, bien sûr, dans certaines situations particulières, lorsque le bébé a de la fièvre, qu’il transpire beaucoup, lorsqu’il fait très chaud, on peut lui proposer, en plus du sein ou de son biberon de lait, un biberon d’eau de temps en temps pour éviter qu’il ne se déshydrate.
En cas de canicule, la maman allaitante devra elle-même veiller à boire suffisamment d’eau afin de rester bien hydratée en particulier durant cette période.


Au moment de la diversification alimentaire, faut-il penser à hydrater l’enfant plus souvent ?
Oui, car la quantité d’eau fournie par l’alimentation diminue par rapport à celle fournie par le lait maternel ou les préparations lactées. Au moment de la diversification, il est donc très important de proposer régulièrement à l’enfant de boire. Au moment des repas, mais aussi n dehors, on peut donc lui proposer de boire quelques gorgées au moyen d’un biberon, d’une tasse avec des anses ou bien d’un petit verre.

Comment s’assurer que l’enfant consomme assez d’eau au cours de la journée ?
C’est important de lui transmettre l’habitude de boire de l’eau régulièrement car le bébé n’a pas toujours les mots pour exprimer sa soif. La mise en place de petits rituels permet également de penser à proposer de l’eau tout au long de la journée. Un petit biberon d’eau le matin, un verre au déjeuner, au goûter, etc. Il faut également inciter son enfant à boire si on voit qu’il transpire après avoir été trop couvert. Ensuite, si l’enfant a soif, il boira. Ne surtout pas le forcer.

Quelle eau doit-on proposer à son enfant ?
Il convient de veiller à donner aux bébés une eau qui leur est particulièrement adaptée. Ces eaux sont peu minéralisées, et respectent les critères de qualité définis par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation. On évite également les eaux pétillantes, lorsqu’elles sont très chargées en minéraux et pourraient provoquer des problèmes de digestion chez les tout-petits.

Si un enfant ne boit pas facilement de l’eau, peut-on l’aromatiser avec un sirop ou du jus de fruit ?
On peut le faire de temps en temps mais cela doit rester exceptionnel. La meilleure habitude reste celle de boire de l’eau nature ! Cette dernière doit faire partie intégrante de son alimentation. Si l’on y mêle du jus de fruit, cela peut favoriser sur le long terme une préférence pour les boissons sucrées pouvant conduire à l’apparition de caries ou bien à des problèmes de poids. L’enfant risque aussi ensuite de trouver l’eau nature trop fade à son goût. Il faut vraiment habituer l’enfant à boire de l’eau très tôt dans sa vie : à partir d’un an et demi, les tout-petits ont besoin de boire environ 800 ml dans la journée.

CE QU'IL FAUT RETENIR :
Les bonnes habitudes d’hydratation se prennent dès le plus jeune âge.
Donner à l’enfant tôt « le goût de l’eau », c’est favoriser son bien-être général et lui donner un atout pour l’équilibre alimentaire de sa vie future.

 

 

 

 

Partagez ce contenu

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

made in sherfi