Revenir

Wonder parents

Un blog avec des VRAIS parents dedans !

Séjour à la maternité : Lettre d'une jeune maman

54992 204 875

Cher toi, Si tu lis cette lettre c'est parce que je viens d'accoucher, genre là, il y a quelques heures. Mon corps est tiraillé au sens propre et figuré, entre joie, épisiotomie, bonheur et douleur. Je viens de découvrir mon bébé, celui que j'ai porté pendant 271 jours, 7 heures et 8 minutes, (OUI, j'ai compté) et je suis sur mon petit nuage en coton moelleux (les calmants font encore un peu effet).

Séjour à la maternité : Lettre d'une jeune maman

Cher toi,

Si tu lis cette lettre c'est parce que je viens d'accoucher, genre là, il y a quelques heures.
Mon corps est tiraillé au sens propre et figuré, entre joie, épisiotomie, bonheur et douleur.
Je viens de découvrir mon bébé, celui que j'ai porté pendant 271 jours, 7 heures et 8 minutes, (OUI, j'ai compté) et je suis sur mon petit nuage en coton moelleux (les calmants font encore un peu effet).

Or toi, tu vas faire irruption sur mon nuage, tu vas vouloir aussi voir mon bébé, alors que, bon, tu ne l'as pas porté. Tu vas me voir en pyjama, la mine défaite et la démarche hasardeuse. 

Je te comprends, tu sais, mon bébé, c'est le plus beau, il est normal qu'on veuille admirer ce chef d'œuvre. 

Alors, pour que mon séjour à la maternité se passe au mieux (POUR MOI, et donc pour toi, parce que les hormones, ça peut avoir des effets très dangereux sur le comportement, et que je pourrais me transformer en serial killer sanguinaire ou en licorne dépressive, d'une seconde à l'autre), je t'écris cette petite lettre afin de t'administrer quelques conseils concernant le comportement à adopter face à la toute jeune mère que je suis. 


À vous, mesdames et messieurs les soignants :
- accordez vos violons par pitié. Les soins du cordon, l'allaitement, les positions pour dormir : MERCI DE ME DONNER TOUJOURS LA MÊME VERSION. Je dois déjà devenir responsable, ne me rendez pas chèvre, en plus.
- gardez vos remarques culpabilisantes : je suis jeune maman, j'ai expulsé un môme et un placenta mais pas le mode d'emploi. Soyez patients, expliquez moi. 
- dites que mon bébé est le plus beau de la maternité. Plusieurs fois, pour que je vous crois. (Et aussi que sa tête en forme de cône redeviendra normale rapidement, pitié).


À vous, ma famille et mes amis :
- si le bébé dort, NON on ne le réveille pas pour voir "ses beaux yeux". (Cf la mention du serial killer ci-dessus)
- merci d'éviter de me demander les détails de ce que je viens de vivre, vraiment. 
- pensez à m'apporter des cadeaux, à moi aussi. 
- le bébé ME ressemble. POINT.
- on ne l'embrasse pas sur le visage, on ne se le passe pas de bras en bras : ceci est un être humain de quelques heures, laissons lui croire un peu que ce monde est civilisé.
- respectez les horaires de visite, pas ceux de la maternité, NON, LES MIENS, que je vous communiquerai sans faute pour une bonne logistique et pour qu'on évite que ce soit la teuf toute la journée, j'ai dormi 1 h 27 depuis deux jours. 
- dites moi que mon bébé est beau. Merci. Encore ? Ahhh.


À toi, mon conjoint, ma moitié :
- pardon pour les insultes pendant l'accouchement, oui, je le pensais, mais c'est parce que c'est un peu de ta faute tout ça, quand même. 
- dis moi que je suis belle, et que non, non, il ne me reste pas trop de ventre, non.
- notre bébé est le plus beau, parce qu'il me ressemble, hein ?
- reviens avec un cadeau pour ta femme chérie. NON DEUX. NON TROIS ! (27 h de travail mec, 27 HEURES !) 
- ne te plains pas. Jamais ! J'ai souffert, JE SUIS UNE WARRIOR, tu es admiratif et ce, pendant au moins 5 jours ! Non, 10 !
- dis moi combien tu m'aimes, et fais des jolies photos de cette nouvelle vie qui commence. 


Merci à tous pour votre compréhension,
Mon séjour en maternité sera merveilleux, grâce à vous !

Partagez ce contenu

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

made in sherfi